Un seul frais d'expédition : 5$
Panier 0

Comment fabriquer son gin à la maison !

Rescaper une vodka de son triste destin.

Le gin n’est jamais seulement une vodka pomponnée au genièvre et, par la suite, habillée d’herbes, d'écorces, zestes et d'épices. Alors on commence par le commencement, et on achète une bouteille de vodka ou d'alcool neutre, de préférence tirant entre 40 et 45% (si le pourcentage d’alcool est trop mou ou trop violent, l’extraction des composés aromatiques des botaniques vous arrachera une grimace de style : Ouin, on boit de la baboche). Ne choisissez pas la meilleure, ni la pire.

La Vodka de bas de tablette, aura besoin de plusieurs filtrations afin de retirer la sensation d'alcool brûlante trop présente qui brimera assurément la dégustation finale de votre production. La "top shelf" coûtera juste trop cher pour rien. On se tiens au milieu, le choix est impressionnant.

Pourquoi une vodka et non un gin comme base?

Pour garder la maîtrise du dosage en genièvre, c'est la colonne vertébrale de votre nanoproduction, mais aussi pour sauver une vodka de son triste destin fade et sans saveur ! Commencez modestement avec une bouteille, pas une baignoire complète. 

Les étapes sont importantes, les instructions sont incluses dans le DIY-GINkit Ginius. Le temps de macération doit être respecté à l'heure près et doit être filtré avec minutie en utilisant un simple BRITA en prennant soin de remplacer la cassette de filtration fréquemment.

Une fois les étapes réalisées, vous devriez obtenir un produit d'une belle couleur dorée typique à une "small batch" réussie. Notre Ginius kit, grâce aux étiquettes fournies, permet de personnaliser votre production et l'apprécier ou l'offrir aux amis !

N'hésitez pas à m'écrire pour toutes questions ou demandes d'informations.

Cheers,

Martin, Artisan-GinMaker



Article suivant